En 2016, le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, le ministère des Affaires sociales et de la Santé et le Secrétariat d’Etat en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion missionnent l’Inspection générale des affaires sociales sur l’évaluation de la performance du réseau des Cap emploi et à l’accompagnement vers l’emploi des chômeurs de longue durée ou de très longue durée travailleurs handicapés.

Bien que différents dispositifs ont été mis en place pour faciliter l’emploi des personnes reconnues handicapées, l’accès à l’emploi pour ce public est plus difficile et relève d’un processus complexe.

Les Cap emploi (98 opérateurs constituant le réseau) ont développé une expertise reconnue en matière d’accompagnement et de placement des travailleurs handicapés, mais leur performance reste difficile à mesurer. La mobilisation du service public de l’emploi (SPE) dans son ensemble, reste insuffisante, notamment en direction des chômeurs de longue durée.

 

En chiffres :
Public
• 1,15 millions de titulaires d’une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH),
• 8,4 % des demandeurs d’emploi sont reconnus handicapés,
• 18 % de taux de chômage.

 

Accompagnement
• 27 % des personnes handicapées suivies directement par Pôle emploi sont inscrites depuis au moins 3 ans
• 73 % suivis par Pôle emploi, 23 % par Cap emploi, moins de 4 % par les missions locales
• 81 000 personnes prises en charge dans le cadre d’un suivi délégué de Pôle emploi en 2016
• Près de 24 % de taux de retour à l’emploi suite à un accompagnement par Cap emploi ou Pôle emploi
• 54 900 personnes réorientées en cours ou en fin d’accompagnement par Cap emploi en 2016

 

En conclusion à l’étude, l’IGAS émet 31 recommandations sur les missions et le financement des Cap emploi dans le contexte plus global d’une redéfinition de l’offre de service public de l’emploi (SPE) pour répondre de manière plus efficace aux besoins d’accompagnement vers l’emploi des demandeurs d’emploi handicapés répartis en 5 axes :
- Améliorer le processus d’orientation vers l’insertion professionnelle
- Renforcer l’expertise et la performance des Cap emploi et revoir leurs modalités de suivi et de financement
- Mieux piloter et organiser l’accompagnement des travailleurs handicapés par le SPE
- Faire monter en compétence Pôle emploi dans l’accompagnement des personnes handicapées
- Renforcer la prise en compte des demandeurs d’emploi handicapés dans les politiques de l’emploi

Quelques recommandations de l’IGAS :
- Elaborer un référentiel national afin de faire converger les pratiques des MDPH en matière d’orientation
- Inciter les Cap emploi à renforcer leurs partenariats avec le secteur de la réadaptation professionnelle et le secteur médico-social, afin d’améliorer la prise en charge des publics souffrant des handicaps les plus lourds
- Inscrire dans les prochaines conventions avec chaque Cap emploi, un objectif de progrès en termes de durée des parcours
- Améliorer le dispositif de suivi de la satisfaction des bénéficiaires de Cap emploi
- Généraliser les permanences des conseillers de Cap emploi dans les agences de Pôle emploi afin de favoriser l’intégration des offres de service et de garantir un meilleur accès des publics à l’accompagnement par les Cap emploi
- Renforcer la formation des conseillers de Pôle emploi sur les questions relatives au handicap et étudier la mise en place de conseillers spécialisés
- Engager dans chaque région, dans le cadre des PRITH, un diagnostic approfondi des besoins de formation des personnes handicapées et faire de l’élaboration des programmes régionaux d’accès à la formation et à la qualification professionnelle de ces publics, une priorité
- …

 

 

Source: Isabelle ROUGIER, Bénédicte LEGRAND-JUNG. Evaluation des Cap emploi et de l’accompagnement vers l’emploi des travailleurs handicapés chômeurs de longue durée : Rapport. Paris : IGAS, 2017. 152p

 

☑ Agenda du CARIF-OREF

Joomla templates by Joomlashine