La ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin et madame Marie-Thérèse Geffroy, présidente de l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme (ANLCI) signant une convention de partenariat, le mardi 6 octobre. Dans le salon d’honneur de l’Hôtel de Montmorin du  ministère des Outre-Mer.La situation de l’illettrisme est préoccupante sur l’ensemble du territoire français. Elle l’est avec une acuité particulière dans les territoires d’Outre-mer. En 2012, cette situation concernait 7 % de nos compatriotes de l’hexagone soit près de deux millions et demi d’hommes et de femmes. Dans les départements d’Outre-mer, cette proportion peut-être deux à trois fois plus élevée.


Ainsi, suivant les chiffres de la dernière enquête IVQ (INSEE 2011), près de 23 % des 16 à 65 ans, soit 116 000 personnes ont été identifiées en situation d’illettrisme à La Réunion.
La convention signée le 6 octobre, avec l’ANLCI s’articule autour de deux axes :
1- la mesure de l’illettrisme et sa gouvernance
2- la prévention et la lutte contre l’illettrisme


L’ensemble des mesures qui seront déployées va permettre d’améliorer les conditions d’accompagnement et de réduire de manière significative le nombre de jeunes et d’adultes ultramarins en situation d’illettrisme. La ministre a beaucoup insisté sur l’importance de la mobilisation collective de tous les acteurs publics ainsi que des partenaires sociaux et des entreprises. Elle a également mis l’accent sur l’importance de la prévention, sur l’innovation et sur l’expérimentation qui permettent par des outils pédagogiques performants de favoriser et d’optimiser le transfert de connaissances.


Cette convention signée concrétise l’action du ministère en matière de politique de lutte contre l’illettrisme et s’inscrit dans le cadre des priorités nationales engagées par le Gouvernement.


Paul Soupe, le chargé de mission régional de l’ANLCI à La Réunion a participé à cette cérémonie de signature, au même titre que ses homologues des autres régions des Outre-mer. Par ailleurs, à la demande de l’ANLCI, il a aussi participé au regroupement annuel des chargés de missions nationaux et régionaux de l’agence qui s’est tenu, la même semaine, à Marseille.


« Par ces temps de changements et de réformes – réformes territoriales de régions en métropole et réforme de la formation professionnelle sur tout le territoire français- cette convention est, sans aucun doute, un élément de stabilité d’autant plus appréciable qu’elle définit la « feuille de route » de l’Etat et de l’ANLCI en matière de prévention et de lutte contre l’illettrisme dans les régions d’Outremer, pour les années à venir » conclut Paul Soupe à son retour de  mission.

☑ Agenda Accompagner

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Joomla templates by Joomlashine